Eglise de Ste Opportune

P1000241

 

 

L'église de sainte Opportune est une église romane  construite durant le 12ème  siècle.


 Le Chœur a été remanié au 14ème siècle.

 

                                                                              P1000266

Au 16ème siècle le mur de la nef a été percé de deux baies à meneau.
Les trois fenêtres cintrées du mur nord de la nef ont été ouvertes au 18ème siècle.
Le Clocher quant à lui est carré en charpente à courte flèche octogonale.

 

 

 

 

Sainte Opportune
Sainte Opportune est  née vers 720 à Exmes commune de l’Orne  près d'Argentan. Elle entra très jeune dans le petit monastère d’Almenêches. Elle devient rapidement abbesse de Montreuil-au-Houlme.

On lui attribuera plusieurs miracles au point qu’elle a mérité le titre de « Thaumaturge de la Normandie ».

Décédée le 22 avril 776, elle fut inhumée dans une des cryptes de l’église abbatiale auprès de son frère Chrodegrand ou Godegrand, évêque de Sées assassiné  soit quelques jours ou quelques années auparavant (les sources divergent sur ce point).

 

Elle est très vénérée chez les moniales bénédictines d'Almenêches-Argentan, qui l'invoquent pour les couples stériles désirant un enfant .

 

Sainte Opportune est également invoquée pour faire régner la justice et l’équité, mais aussi, elle aide à faire retrouver les objets égarés
Sainte Opportune apparait en strict habit de religieuse, elle porte un voile et une guimpe (longue robe noire) et une main posée sur la poitrine.
La statue de Ste opportune que nous trouvons dans l’église, au niveau du choeur a été réalisée en bois polychromé au cours du 17éme siècle. Son bâton quant à lui date du 18ème. Il est également confectionné en bois polychromé.

 

 

 

Photo 028

Les travaux
La réfection des toits de l’église a été réalisée en 1993 et 1994.
Une partie des vitraux du 16éme siècle a été déposée et rénovée en 1994  par Monsieur TISSERAND maître verrier.
La maçonnerie en 1994
La voûte de l’église en 1998
Les derniers gros travaux datent de 2004 et 2007 : les deux tableaux de 2004 et l’autel en 2007 
 

 

 

 

 

 

La cloche actuellement en service a été baptisée Ernestine-Elisabeth.

Nous avons retrouvé dans nos archives le nom de deux autres cloches. En 1741, nous trouvions celle nommée  Emmanuelle-Lydie et  en 1732 la cloche Claude-Lydie
 
                                                                                              
Les saints de notre église
 
Saint Sébastien patron des archers. Nous le retrouvons à plusieurs endroits
 Vous trouverez la statue en bois peints datant du 16ème siècle,
Le tableau intitulé « le martyre de saint Sébastien ». Il s’agit d’un tableau réalisé au 18è siècle à l’huile sur toile.
Ce même tableau a été rénové en 2004.
Nous retrouvons également Saint Sébastien au dessus de l’autel latéral.
Enfin, L’effigie Saint Sébastien  se trouve sur la bannière de la « Charité de Ste Opportune ». Cette bannière , en coton et velours, date du 19 e siècle.

 

Les autres statues

Sainte Catherine (sainte qui n’apparait dans le document bleu) statue du 16ème siècle.
La Vierge à l’Enfant (statue du 17èmes)
La Vierge de douleur, ancienne statue de poutre de gloire en bois du 15 ème siècle et Saint Jean   sont deux statues de poutre de gloire en bois du 16 e siècle.
Saint Laurent, statue, bois peint 16ème s
Saint Pierre, statue 14ème s
une sainte religieuse en prière du 19ème s
Sainte Thérèse
Saint Antoine de Padoue

Saint Paul

 
 
la dalle funéraire d’Alexandre DE CREQUI du début du 18ème siècle.
 Le premier propriétaire, et le bâtisseur du château, justement, qui fut-il ? Son nom est Alexandre de Créqui (ou Créquy)En 1651, Alexandre de Créqui, frondeur et ami du prince de Condé, est exilé par Mazarin, qui gouverne la France pendant la minorité de Louis XIV. On le condamne à résidence. Créqui décide alors de se faire construire un palais magnifique qui lui rappellerait les fastes de la Cour qu'il n'allait jamais plus connaître. 
 
P1000270
 
 
 

 

Le dicton : 

le 22 avril : "Pluie à la sainte Opportune, n'y a ni cerises, ni prunes".